Thuburbo Majus
 
 


L’initiale « t » du toponyme atteste de l’origine libyque de la cité, mais l’époque de sa fondation est inconnue. On sait seulement qu’elle se rangea, lors des guerres puniques, du côté de Carthage contre Rome et que cela lui valut plus tard un lourd tribut. En 27 avant J-C., Octave Auguste installa dans son voisinage une colonie de vétérans italiens aux côtés des autochtones. Ce n’est qu’en 188 que les deux cités jumelles fusionnèrent et que la ville entra dans une ère de grande prospérité, se dotant de somptueux monuments publics et de superbes demeures.

Thuburbo connut un déclin au milieu du IIIe siècle avant une brillante renaissance au IVe siècle, la conduisant jusqu’à se proclamer Respublica Felix Thuburbo Majus. L’invasion vandale, au milieu du Ve siècle, mit fin à la prospérité de la ville et la ramena au rang d’une bourgade qui ne tarda pas, après la conquête arabe, à être désertée.

Le site est assez étendu, environ 40 hectares. Partiellement fouillé, il est «capitonné» de nombreux édifices, monumentaux pour la plupart, tel le capitole, avec ses 6 colonnes en façade et deux en retour hautes de 8,50m et de 0,85cm de diamètre ; ou le temple de la Paix et celui de Mercure, le temple de Caelestis, patronne de la cité, celui de Cérès, transformé en basilique au IVe siècle, les thermes d’été et ceux d’hiver, sans compter le marché, le quartier résidentiel…

Retour

Nord
- site
- musée
Du 16/09 au 18/07 : 08.30 - 17.30
Du 18/07 au 15/09 : 08.30 - 17:30
Du 17/06 au 17/07 : 8:00-17:00 Horaire Ramaden
7 Dt
Fermé Lundi
- Toilettes
- Boutique
- Cafétéria