Chemtou
 
 

A peine 16 km séparent Chemtou de Bulla Régia. Ici comme là bas, nous sommes au cœur du pays numide.

L’antique Simitthu était surtout connue pour ses carrières de marbre jaune et rose, le fameux gialo numidicum qui entrait dans la décoration de tous les édifices de prestige (temples, palais, riches demeures…) à travers l’espace méditerranéen antique. Et l’exploitation de cette richesse a engendré l’émergence puis l’épanouissement d’une cité dont subsistent les monuments (villas, basilique judiciaire, théâtre, aqueduc, pont, etc) qui constituent aujourd’hui la partie visible d’un patrimoine dont l’essentiel reste à découvrir.

Le site se compose de deux grandes parties : la carrière, avec ses installations industrielles, ses contonnements pour main d’œuvre et pour la garnison militaire, et la cité de Simitthu.

Les travaux d’aménagement du site et d’un musée de site au cours d’une vaste campagne de fouilles entreprise dans le cadre de la coopération tuniso-allemande ont permis non seulement de mettre en valeur le rôle joué par le « marbre numide » dans le passé, mais ont également éclairé d’un jour nouveau la civilisation numide à la faveur de découvertes faites in situ et qui montrent un degré de progrès matériel et intellectuel, de raffinement et d’élévation spirituelle peu connus jusque-là et qui sont démontrés avec une parfaite maîtrise dans le musée.

Jouxtant le musée, les installations d’une marbrerie du début du XXe siècle qui ont été conservées, mises en valeur et classées comme étant les premiers éléments d’une « archéologie industrielle » à promouvoir en Tunisie.

Retour

Nord Ouest
- site
- musée
Du /// au /// :
Du /// au /// :
7 Dt
Fermé
- Toilettes
- Boutique
- Cafétéria