Titre :
Le Ribat de Monastir
Auteur : Neji Djelloul
Format :
15 x 28 cm
Nombre de pages :
16
Langue :
Français/Anglais/Italien/Espagnol/Allemand
Edition :
2008
Prix de vente public :
2 DT
Quantité :
   
Fondé en 796, sous le règne du grand calife abbasside Harun al-Rashid, le ribat de Monastir est l’un des plus prestigieux monuments de l’Islam médiéval. Une tradition attribuée au prophète Muhammad l’assimilait à une porte du paradis.
Le château primitif dessine un fortin carré flanqué de tours rondes aux angles. A l’angle Sud-Est s’élève la tour-vigie destinée aux signaux lumineux. Son oratoire, transformé de nos jours en musée, abrite une riche collection de pièces provenant de Tunisie et d’Egypte.
Les adjonctions successives (IXeme-XIeme-XVeme siècle) firent du retranchement primitif une puissante citadelle, flanquée de bastions et de tours, dotée de huit oratoires. Leur nombre élevé confirme la vocation à fois religieuse et militaire du monument.
Les ascètes qui tenaient garnison dans le ribat étaient, en effet, des fervent propagateurs de l’islam orthodoxe. En contrepartie des privilèges accordés par le pouvoir, ils assuraient, en outre, la surveillance des côtes afin de prévenir les décentes des flottes chrétiennes. Le ribat était, aussi, le centre d’une intense activité agricole et recevait les marchands et les voyageurs en fin d’étape.
 

 

 
 Retour